Céline Papion à l’écoute de l’histoire et des océans

Céline Papion travaille à Stuttgart comme violoncelliste et directrice artistique, par exemple au Junges Ensemble Stuttgart ou au Theater Rampe Stuttgart, mais elle est aussi engagée dans des projets basés sur des phénomènes de sociétés ou environnementaux à l’international. Elle raconte à Oriane Petit le voyage dans le temps pluridisciplinaire du projet OTTO consacré aux instruments de musique des tranchées lors de la première guerre mondiale. Actuellement c’est à la pollution sonore des océans qu’elle s’intéresse. Elle a également co-créé le collectif Stuttgarter Kollektiv für aktuelle Musik où se rencontrent, échangent et jouent des professionnel.le.s de la musique contemporaine.

Crédit photo : Daniela Wolf.

Crédit extraits sonores :

Céline Papion, violoncelle : Pleochroma de Joseph Michaels, Petals de Kaija Saariaho.

Jean-Baptiste Schwebel, violoncelle : différents jingles courts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *